Skip links

Lièvres : prudence sur les prélèvements

Lièvres : prudence sur les prélèvements

Depuis 2014, la réussite de la reproduction chez le lièvre est déterminée par l’analyse des radiographies des pattes avant. Sur la première semaine de chasse, 379 pattes avant ont été récoltées sur plusieurs zones du département. Il s’est prélevé 45% de jeunes, les résultats sont parfois très hétérogènes et vont de 25% de jeunes pour le GIC de la Vallée de l’Arré à 59% pour le GIC de la Vallée du Matz.

Une proportion de 45% dans le tableau de chasse est représentative d’une année de reproduction « moyenne ». La reproduction 2018 permet des prélèvements raisonnés, mais reste décevante par rapport aux observations de terrain réalisées après moisson. Une part d’explication tout de même : plusieurs lièvres ont été retrouvés morts. Les résultats d’analyses font ressortir la présence de tularémie au printemps et du virus RHDV2 en été. Vous noterez également qu’il s’est prélevé 52% de femelles (pour rappel ,environ 50% des femelles sont allaitantes mi-septembre et une bonne proportion est encore gestante). Nous vous conseillons donc de chasser le lièvre plus tard en saison pour préserver un maximum de jeunes non sevrés.

Soyez attentifs à votre population et faites remonter tous cas de mortalité suspects. Pour information, l’attribution qui vous a été octroyée est un maximum autorisé.

Lire le courrier en cliquant ICI.