Skip links

Aire de grand passage de Senlis : la FDC défend le bio-corridor

Aire de grand passage de Senlis :  la FDC défend le bio-corridor

Le projet retenu pour l’implantation de la future aire de grand passage est contraire aux préconisations faites par la Fédération des chasseurs, car elle vient perturber considérablement la circulation des grands animaux. Elle s’oppose à son adoption et souhaite que ce soit le projet situé Chemin des Rouliers, le moins contraignant d’un point de vue environnemental, qui soit choisi.

Saisie par le Président de la Communauté de communes Senlis Sud Oise sur son avis concernant le choix de l’implantation de la future aire de grand passage, la Fédération des chasseurs de l’Oise, animateur du collectif bio-corridor, a clairement exprimé et motivé son choix.

Quatre sites étaient initialement envisagés pour l’installation d’une future aire de grand passage dans le secteur senlisien. Trois d’entre eux, un route de Fleurines et deux avenue de Creil, traversent un bio-corridor de valeur biologique nationale et internationale. Les impacts d’une telle aire seraient terribles : continuité écologique rompue entre deux massifs avec appauvrissement à terme des populations de cerfs notamment en raison de leur cloisonnement, déséquilibre de la faune et de la flore (en se déplaçant, les grands animaux entretiennent la biodiversité en déplaçant avec eux insectes, graines, fleurs…).

Par ailleurs, ces sites ont clairement été identifiés comme ayant des contraintes environnementales.

Pourtant, le site choisi pour cette future implantation est à ce jour celui situé route de Fleurines. « Une ineptie, pour le président de la Fédération des chasseurs de l’Oise, Guy Harlé d’Ophove, car ce site, comme les deux autres, sont situés sur des bio-corridors indispensables à la continuité écologique et au maintien de la faune et de la flore. »

Le seul site, le moins impactant pour la faune et pour lequel la Fédération des chasseurs est favorable, est celui situé Chemin des Rouliers. L’étude environnement démontre en effet qu’il ne comporte aucune contrainte environnementale.

Le choix du projet prévu route de Fleurines est inacceptable. La Fédération des chasseurs compte attaquer la décision devant la juridiction ad hoc ainsi que l’éventuelle déclaration d’utilité publique.

La Fédération des chasseurs de l’Oise assure une veille sur les projets d’aménagement impactant le déplacement de la faune, conseille les collectivités et infrastructures porteuses de projets dans l’élaboration de leurs futurs travaux et s’opposera à tout projet allant à l’encontre de l’équilibre de la biodiversité.